CAP vers la maison

Des courtiers et agents immobiliers d'un bout à l'autre du pays sont arrivés sur la Colline du Parlement plus tôt au cours du mois, lors des Journées du Comité d'action politique (CAP) que l'ACI organise tous les ans, afin de donner le pouls du marché canadien de l'habitation aux députés et de leur présenter des recommandations des courtiers et agents immobiliers qui sont avantageuses pour les acheteurs de maison, les propriétaires et les collectivités. Cette année, notre lobbyisme s'est concentré sur l'importance de l'indexation du Régime d'accession à la propriété (RAP) pour aider à rendre l'achat d'une propriété plus abordable, de même que sur l'étendue de la portée du RAP aux Canadiens qui traversent une période de changements considérables dans leur vie.

PMO and CREA for PAC Days 2014

Pour la première fois en 29 années de Journées du CAP, les courtiers et agents immobiliers ont eu le privilège de rencontrer les chefs des trois grands partis politiques. Peu avant les Journées du CAP, la direction de l'ACI a discuté du marché de l'habitation avec le premier ministre Stephen Harper. La ministre d'État au Développement social, l'honorable Candice Bergen, a inauguré les Journées du CAP en soulignant les mesures prises quant au logement accessible et durable et en réitérant l'engagement qu'a pris le gouvernement d'assurer la stabilité du marché immobilier et du système financier.

Le 12 mai, le chef de l'Opposition officielle, l'honorable Thomas Mulcair, a monté sur la scène des Journées du CAP pour s'entretenir avec les courtiers et agents au sujet de la vision du NPD pour la construction d'une économie du XXIe siècle qui soit durable et en équilibre. Le jour suivant, Justin Trudeau, le chef du Parti libéral du Canada, s'est joint aux représentants du CAP pour discuter du projet d'avenir de son parti pour le Canada, qui s'appuie sur des solutions de collaboration et la contribution de professionnels chevronnés comme les membres de l'ACI.

Lisez ici les messages que certains de ces invités du CAP ont fait parvenir aux membres.

Parmi les autres invités distingués, on comptait l'ancien attaché de presse du président Obama, Robert Gibbs, de même que Rick Mercer, de l'émission The Rick Mercer Report de la CBC, et l'ancien ministre du cabinet fédéral et premier ministre de Terre-Neuve, Brian Tobin. Les représentants du CAP ont également eu l'occasion d'entendre certains des journalistes et pontes les mieux connus d'Ottawa.

Bien que les représentants du CAP aient mis le cap vers la maison, les Journées du CAP ne constituent qu'un morceau de notre grand casse-tête annuel de défense des intérêts. La communauté des courtiers et agents immobiliers peut miser sur cette dynamique pour propulser les recommandations de notre secteur au sujet du Régime d'accession à la propriété dans le prochain budget fédéral en se joignant au www.reseaudactionimmobilier.ca dès maintenant.


Ils ont de nombreux modèles d'entreprise, mais tous sont des courtiers ou agents immobiliers

Le secteur immobilier a grandement changé au cours des dernières années, une variété de nouveaux modèles d'entreprise ayant surgi aux côtés de firmes de courtages plus traditionnelles. De plus, les courtiers et agents peuvent avoir (et ont) leurs propres opinions au sujet des divers types de modèles d'entreprise, bien sûr.

L'ACI et les chambres et associations qui en sont membres appuient une grande panoplie de modèles d'entreprises immobilières.

Même si les membres ont droit à leurs propres opinions et sont parfaitement libres d'expliquer aux clients les avantages que procurent les services particuliers qu'ils fournissent, des remarques désobligeantes au sujet d'un concurrent ou d'un modèle d'entreprise particulier peuvent soulever d'éventuels problèmes en vertu du Code du secteur immobilier, ainsi que des préoccupations d'ordre juridique comme une poursuite en diffamation ou même une enquête en vertu de la Loi sur la concurrence du Canada. Afin de minimiser les risques que vous et les personnes avec qui vous communiquez encourrez, réfléchissez sérieusement aux courriels que vous enverrez ou aux communications en ligne, en personne, téléphoniques ou autres que vous aurez et qui pourraient être perçus comme diffamatoires à l'égard d'un concurrent particulier ou comme prônant une approche diffamatoire envers un concurrent ou un modèle d'entreprise particulier.

Nous recommandons fortement à chaque membre de visiter le Lien IMMOBILIERMC pour visionner les quatre courtes vidéos que l'ACI a réalisées au sujet des grandes préoccupations des courtiers et agents immobiliers en ce qui concerne la concurrence. Ces gestes à poser et à éviter constituent l'information dont vous avez besoin pour observer la loi.