La présidente de l’ACI vous souhaite un bel été

Été rime avec barbecues, fêtes de quartier, trempettes dans les piscines municipales et coulées de crèmes glacées et de limonades – au milieu d’un tourbillon d’activités immobilières, bien sûr. L’été, c’est aussi surtout, du temps en communauté et en famille. Ces derniers mois, alors que je m’imprégnais de mon rôle de présidente et que je rencontrais des centaines de membres dans tout le Canada, j’ai aussi pris conscience que nous sommes une communauté remarquable.

Nos membres aident les Canadiens et leurs familles à forger des souvenirs et à réaliser leurs rêves.

Nos membres bâtissent des collectivités fortes en s’investissant auprès d’organismes de bienfaisance locaux.

Nos membres s’entraident et contribuent à l’essor de notre communauté par le mentorat et le leadership.

Comme détenteur du titre REALTOR®, vous faites partie de cette communauté de professionnels – toutes chambres, associations, agences ou franchises confondues. Nous formons tous une seule et même famille immobilière. Et, je suis fière d’appartenir à ce groupe exceptionnel de professionnels. Pendant que vous profiterez de l’été en famille et avec vos amis, réfléchissez à votre impact sur la communauté immobilière et aux moyens de maintenir cet élan positif.

L’ACI, pour sa part, a connu un premier semestre riche en initiatives. Je pense notamment au lancement du Salon de REALTOR.ca, un blogue destiné aux consommateurs; au remaniement du site du Réseau d’action immobilier pour rehausser nos efforts de lobbying; et à la nouvelle version de WEBForms® – ACI pour mieux appuyer les activités quotidiennes de nos membres.

Je suis ravie de poursuivre mon cheminement comme présidente et mes rencontres avec un plus grand nombre d’entre vous dans les prochains mois. D’ici là, j’anticipe de belles soirées d’été dans la magnifique région de Niagara. Au nom du conseil d’administration de l’ACI, je vous souhaite ainsi qu’à vos familles, un été formidable!

Cordialement,

Barb Sukkau


Optimisez vos inscriptions sur REALTOR.ca

REALTOR.ca est la première source d’information immobilière des Canadiens. Rien qu’en 2017, le site a récolté 965 millions de vues de propriétés – soit 5,3 milliards de vues de pages.

C’est évident, REALTOR.ca est un puissant outil de promotion mis à la disposition de tous les membres. REALTOR.ca a la capacité de faire sortir vos inscriptions du lot. Nous partageons donc avec vous quatre bons moyens d’y parvenir.

1. Maximiser les renseignements de l’inscription

La fonction de recherche est le point focal du visiteur sur REALTOR.ca. Fournissez le maximum de renseignements possible au moment de téléverser une inscription vers le système MLS® de votre chambre ou association. Dans le champ des notes publiques, incluez tous les mots-clés pertinents et populaires qui feront ressortir votre inscription dans la recherche personnalisée d’un acheteur.

2. Ajouter des photos à vos inscriptions

Soixante-neuf pour cent (69 %) des visiteurs qui affichent la page des détails d’une propriété cliquent sur les photos. Optimisez la portée de votre inscription en y incluant des :

Astuce : Pour afficher des vidéos et des visites virtuelles, les liens doivent être ajoutés à partir du champ des visites virtuelles du système MLS® de votre chambre ou association. Vous trouverez tous les autres formats de vidéo et de visite virtuelle en passant par l’icône multimédia.

3. Suivre l’évolution de l’Internet mobile

En 2017, 62 % des visites sur REALTOR.ca provenaient d’appareils mobiles et REALTOR.ca a généré 6,4 millions de visites sur les sites Web des membres. Suivez l’évolution du Web mobile et assurez la réactivité de votre site personnel et son accessibilité depuis tout appareil.

4. Actualiser votre profil REALTOR.ca

Un aperçu de votre profil s’affiche sur chacune de vos inscriptions sur REALTOR.ca et dans les résultats du bouton Trouver un courtier ou agent. Mettez-vous en valeur auprès des clients potentiels en actualisant l’information et la photo qui figurent dans le système MLS® de votre chambre ou association*.

*Les champs disponibles peuvent différer en fonction du système MLS® de votre chambre ou association.

Qu’attendez-vous? Exploitez les nombreux avantages de REALTOR.ca pour que vos inscriptions accrochent l’œil des acheteurs.

Pour toute question, communiquez avec le Soutien aux membres à support@crea.ca.


Légalisation du cannabis récréatif au Canada

La semaine dernière, le projet de loi C-45, ou Loi sur le cannabis, a obtenu la sanction du Sénat. Dans la foulée, le premier ministre Justin Trudeau annonçait que les Canadiens pourront légalement acheter et consommer une quantité limitée de cannabis à des fins récréatives dès le 17 octobre 2018.

Michael Bourque, chef de la direction de l’ACI, et Randall McCauley, vice-président des Relations gouvernementales et publiques, avaient comparu devant le Comité sénatorial des affaires sociales, des sciences et de la technologie le 30 avril pour faire état des inquiétudes des propriétaires et de la communauté immobilière quant à la légalisation de la culture à domicile du cannabis. L’ACI avait recommandé une interdiction pure et simple de la culture à domicile ou au moins un moratoire d’un à deux ans pour permettre aux gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux d’élaborer un cadre réglementaire quant à la culture sécuritaire à domicile.

Plusieurs organisations partageaient les appréhensions de l’ACI concernant la culture à domicile, y compris les associations de policiers et de pompiers, la Fédération canadienne des municipalités, l’Institut canadien des évaluateurs et l’International Association of Certified Home Inspectors. Les recommandations et appréhensions de l’ACI ont fait l’objet d’une étude sérieuse par le Sénat, qui a proposé un amendement qui, à terme, aurait pu permettre aux provinces d’interdire la culture à domicile. Cet amendement a été rejeté par le gouvernement et éliminé de la version définitive de la loi.

Le projet de loi C-45 a reçu la sanction royale et les provinces et territoires passeront les prochains mois à se préparer à la mise en œuvre du cadre juridique. À la demande des provinces, la période d’ajustement a été prolongée à 17 semaines, ce qui signale que les provinces se préoccupent de sa mise en œuvre adéquate. L’ACI invite les chambres et associations à s’activer pour faire entendre leurs inquiétudes concernant la mise en œuvre et la réglementation du cadre juridique entourant le cannabis auprès de leurs autorités provinciales et municipales avant le 17 octobre.

Un examen triennal obligatoire de la Loi sur le cannabis offrira une occasion unique au gouvernement d’étudier tout problème lié à la loi. L’ACI continuera de surveiller l’évolution de la légalisation du cannabis et fournira des orientations et son appui aux chambres et associations selon les besoins.


Liste nationale de numéros de télécommunication exclus : mise en application par le CRTC

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) continue d’assurer la conformité aux Règles sur les télécommunications non sollicitées et à la Liste nationale de numéros de télécommunication exclus (LNNTE). Cette dernière, mise en place en septembre 2018, comprend les numéros de consommateurs qui ont choisi de ne plus recevoir des appels de télévendeurs.

Il est important que les agences immobilières comprennent leurs responsabilités et veillent au respect absolu de ces règles. À défaut, elles peuvent encourir de lourdes sanctions pécuniaires administrées par le CRTC. Nous vous invitons à prendre connaissance des étapes suivantes et à actualiser vos procédures internes en conséquence.  

La LNNTE s’applique aux agences immobilières et aux fournisseurs de services. Nous pressons les agences à faire preuve de prudence lorsqu’elles retiennent les services d’un fournisseur tiers pour les aider à gérer leurs activités de télémarketing. Le fait de retenir les services d’un fournisseur tiers pour gérer ses activités de télémarketing ne libère pas une agence immobilière de ses responsabilités à l’égard de la LNNTE. Chaque agence est responsable des appels effectués en son nom; donc, si le fournisseur de service enfreint la loi, l’agence peut courir un risque, surtout si le CRTC ouvrait une enquête.

Un guide complet sur la conformité est aussi disponible sur le Lien IMMOBILIERMC pour aider les membres à comprendre leurs obligations. Pour un complément d’information au sujet de la LNNTE et des obligations des membres, consultez la FAQ ou contactez-nous à info@crea.ca.


Les trois billets les plus populaires au Café ACI ce mois-ci


Les trois billets les plus populaires au Salon ce mois-ci